Prévention et conseils face au covid 19

Covid 19

Le coronavirus de type covid 19

 

Vous trouverez ici quelques éléments de réflexion et des conseils de protection, prévention et traitement afin de pouvoir mieux vous défendre contre cet ennemi invisible.

Le monde vient de basculer et il ne sera plus et ne doit plus être le même après. L’année qui vient sera sans doute encore riche en bouleversements de toutes sortes et nous devons nous y préparer.

 

Ce virus est apparu en premier lieu dans la ville de Wuhan (province de Hubei, Chine), région dont la population est presque celle de la France.

Le coronavirus est d’une construction classique avec 30 000 nucléotides en ARN (certaines séquences sont bizarres mais je ne veux pas alimenter la théorie du complot). Il mute progressivement en fonction de ses rencontres mais plus lentement que la grippe. À partir de ces petites modifications, on peut reconstituer une sorte d’arbre généalogique, un arbre phylogénétique. Ces mutations peuvent l’affaiblir ou le rendre plus agressif.

Ce qui nous amènera également à réfléchir, après coup, sur les chiffres donnés pour la grippe annuelle.

 

Quels sont les symptômes habituels classiques ?

 Fièvre pas forcément très élevée

  • Céphalées (= maux de tête)
  • Fatigue
  • Toux sèche…plus tard gêne respiratoire
  • Quelques frissons et courbatures mais surtout grande sensation de froid.
  • Beaucoup plus rarement nausées, diarrhée

Attention, ces symptômes sont variables d’un jour à l’autre.

On retrouve parfois comme premier signe : anosmie et agueusie = perte de l’odorat et perte du goût (si cela s’améliore, on va vers la guérison).

La durée d’incubation peut-être de quelques jours à une semaine. Durant la maladie le risque d’aggravation se fait surtout du 5ème au 7ème jour.

 

Environ 50% des gens n’ont presque rien, pour 45 % c’est plus marqué et pour 5% c’est grave.

 

Quels sont les facteurs de risque ? 

 Il faut savoir que le virus à l’origine du COVID-19, pénètre dans les poumons par les récepteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (ACE2). ces récepteurs sont très présents au niveau des poumons, des reins et des artères.

les facteurs de risques sont plus importants pour:

1 : Les personnes âgées ou ayant un système immunitaire déficient.  

2 : Les personnes souffrant d’hypertension artérielle  et surtout les patients sous  médicaments inhibiteurs de l’enzyme de conversion à l’angiotensine (IEC) ?

4 : Les personnes souffrant :  

  •    d’ Obésité qui aggrave la gêne respiratoire
  •    d’un diabète surtout mal  équilibré

 

5 : Attention à ne pas prendre d’anti-inflammatoires si on souffre d’une infection virale. En effet les anti-inflammatoires risquent d’entrainer des complications. (Prenons le cas de la grippe espagnole de 1917, les malades sous aspirine( = anti-inflammatoire), mourraient plus vite.)

6 : Attention à Ne pas faire baisser la fièvre qui est notre amie !… veillez plutôt à vous couvrir et prenez des tisanes … Transpirez sous les draps. Donc, sauf si fièvre à plus de 40°, ne prenez pas de paracétamol …La fièvre est le seul phénomène naturel qui peut détruire ce virus, comme toute maladie virale. Il faut éliminer ce réflexe de paracétamol à 38° de fièvre !

A ce jour, il n’y a pas de problème pour les personnes sous traitement bien équilibré pour l’hypothyroïdie.

                                                        Méditez et Réfléchissez à tout cela et pensez à nos anciens !

   Vous pouvez lire également d’autres informations sur un site indépendant

 

Que peut-on faire en gestes préventifs?

 

Ce virus est autant contagieux par les mains, que par la respiration.

Quand on est à l’extérieur, les gants sont hautement conseillés. Eviter de toucher les surfaces et appliquer du gel hydro- alcoolique immédiatement après contact. En revenant des courses, laissez les cartons en dehors de la maison et ne plus y toucher pendant quelques heures ou jours . Se laver les mains à l’alcool  détruit  le virus mais aussi les bonnes bactéries protectrices de la peau. Donc à la maison un vrai savon de Marseille peut-être utilisé fréquemment et avec les gestes adéquats.

Quelles sont les Règles d’Hygiène à respecter ?

Bien manger et manger des aliments contenant des omégas 3 : poissons, avocat, oléagineux…

Ce n’est pas le moment de faire un régime quelconque.

Pensez à boire +++ chaud : avec du citron, tisanes (cannelle, gingembre).

Il serait souhaitable d’alcaliniser ses boissons (eau de vichy…) car les virus se développent plus facilement en milieu acide.

Penser à s’oxygéner, voir le soleil, faire du sport, marcher dans le respect des règles gouvernementales.

Un diffuseur d’huiles essentielles est agréable et a peut-être une utilité pour assainir l’atmosphère de la maison.

Se laver le nez avec une solution de sérum physiologique associé à du cuivre et de l’argent car les infections virales démarrent toujours dans le nez (ex oligorhine spray nasal). Se laver le nez n’envoie pas le virus dans les bronches.

Se couper les ongles courts.

Ne pas s’approcher des personnes à moins de 2 m ( l’éternuement envoie des projections jusqu’à 3 m, voir plus !)

Il serait plus sage de se couper la barbe, car c’est un bon milieu de culture.

 

Quel peut-être le Traitement préventif ?

De la Vitamine D3 dosée à 1000 UI (Laboratoire Lescuyer) : 5 gouttes par jour en ce moment.

De la Vitamine C dosée à 1g/j   vitacerola (Laboratoire Lescuyer) ou C Biane (Laboratoire Pilèje)

Du Cuivre or argent : une ampoule/ jour (Laboratoire oligosol)

De l’échinacée soit :

Immuresist (Laboratoire Lescuyer) : 2 comprimés matin et soir

ou EPS d’échinacée-cyprès ( A faire préparer en pharmacie) : 2 cuillères à café matin et soir

ou phytostandard échinacée- cyprès (Laboratoire Pilèje) : 1 comprimé matin et soir

De l’extrait de pépin de pamplemousse (pour ceux qui ne prennent pas d’autres médicaments) :

Citrobiol ( Laboratoire Lescuyer) 10 gouttes 2 fois par jour.

Des Huiles essentielles :

Prendre la “Solution défense naturelle” (laboratoire Pranarôm) : 2 gouttes à mettre localement sur le sternum et le haut du dos

et / ou Huiles Essentielles de Ravintsara : 2 gouttes sur poignets matin et soir

 

Dr Jacques Michaud