1/Convaincre

2/Tenir ses positions

3/Rigidification et sclérose des échanges

4/Evolution de la pensée ?

 

Serait-ce l’orgueil ou la fierté qui bloqueraient l’évolution de la pensée ?

Devrait-on suivre notre intuition ou suivre l’opinion ?

L’intuition est une pensée évidente, une pensée qui ne ment pas. Le mental lui brode, rationnalise, discute. L’intuition ne discute pas, elle semble être venue d’ailleurs, du moins pas de notre mental.

L’intuition est comme parachutée dans notre cœur. Là, évidente.

Puis vient le temps où l’intuition doit être vérifiée. Doit-on réprimer une intuition tant que les faits ne l’ont pas validé ou continuer de suivre notre petite voix intérieure ?

Banco je suis ma petite voix, advienne que pourra, cela n’engage que moi.

Ah non, pardon, l’opinion a dit : la pensée individuelle ne compte plus. Quoi ! Tu ne veux pas suivre les recommandations ? Mais tu n’es pas citoyen ! Quoi tu as l’intuition que ce n’est pas bon pour toi ? Pfff foutaise, tu es juste égoïste. Surtout ne pense pas, tu n’en as pas franchement les capacités, tu n’y connais rien en ce domaine. Suis l’opinion et tais toi.

C’est violent. Cela ne vous rappelle rien ?

Liberté. Liberté contrainte. Liberté chère payée.

Si l’intuition nous révèle notre nature profonde, en ne suivant pas notre intuition, ne renions- nous pas la partie la plus essentielle de notre être ?

Notre corps, notre âme et notre esprit sont nos biens les plus précieux, nos seules vraies richesses au fond. Contraindre et forcer notre âme, passer la barrière cutanée et faire pleurer l’esprit n’est plus tolérable.

Fracture sociale. L’opinion divise, les médias attisent, les politiques pactisent.

Pourquoi suivre l’opinion alors ?

Pour ne pas être exclu ? L’opinion fédère, rassemble, conforte. L’appartenance au groupe est rassurant et identitaire.

Il est parfois plus aisé de suivre que de se positionner.

Dans quelques temps, intuition et opinion discuteront et règleront leur compte. L’heure ne sera plus à convaincre mais à chercher la voie du milieu, celle qui nous rapproche et fait battre nos cœurs à l’unisson. La censure sera levée. Chacun sera écouté et nous pourrons recréer du lien, enfin. Nous pourrons lâcher nos peurs, être honnête et avancer main dans la main. Opinion et intuition seront de nouveau réunis, finies les injonctions, la démocratie rayonnera de nouveau.

Apprendre des erreurs du passé pour ne jamais revivre cela. La vie est un éternel recommencement, pour autant, un jour, peut-être, dès le début, serons-nous assez sages pour nous écouter, échanger et évoluer sans invectiver ?

Eléa et Jacques

Parlostéo 2022